baseline

Adhésion

Vous êtes psychologue
ou
étudiant en psychologie ?
Rejoignez-nous !
Cliquez pour adhérer

S'identifier

Identifiez-vous pour consulter l'intégralité de nos actualités, brèves... (Accès réservé aux adhérents)

Martine en Grèce

Journal n°30 - Novembre 2015

La Grèce, où est née la démocratie... le pouvoir (kratos) du peuple (démos). Mais la Grèce, c’est aussi le pays d’Œdipe... aaaah... Œdipe !
La Grèce est le pays de la mythologie, présente dans notre vocabulaire, nos expressions langagières, dans tous les domaines de l’art. La mythologie grecque est connue du monde entier, car les Grecs sont allés jusqu’en Inde grâce à Alexandre le Grand. Ils ont imposé leur puissance et leurs dieux. Les dieux grecs sont des héros dotés de pouvoirs extraordinaires, ils nous font rêver, ils sont hors morale, introduite plus tard par la société judéo-chrétienne. Mais ils sont aussi très humains, capables de cruauté, de mensonges, de tromperie, ils s’affrontent et se réconcilient, et accordent une large place à l’amour. Les histoires de famille sont incroyables. Les dieux intervenaient dans le monde profane, celui des humains. Grâce aux prières, aux sacrifices, aux consultations d’oracles, les dieux étaient proches des hommes. Mais, par un édit au VIe siècle, l’empereur Justinien a interdit les dieux grecs et romains pour le culte d’un seul, car les cultes païens cohabitaient avec la religion chrétienne depuis sa fondation.
Chez Homère, le mot « psyché » désigne le souffle dont la présence se manifeste par la respiration chez l’être vivant. On est loin des fonctions psychiques, ce n’est pas encore une psyché qui donne une intériorité.

Lire la suite de l'article Martine en Grèce

© Psyclihos - Association des Psychologues Cliniciens Hospitaliers de l'AP-HP